Comment rendre un jardin accueillant pour les oiseaux?

Nourrir les oiseaux

Pour attirer les oiseaux au jardin, le premier réflexe est souvent de penser au nourrissage. Bien sûr, les oiseaux ont, comme nous, besoin de se nourrir et de se désaltérer. Mais pas n'importe comment! Certains oiseaux sont insectivores, d’autres granivores, d’autres encore sont soit l’un, soit l’autre selon la saison. Pensez donc à leur apporter une nourriture variée.

Consultez notre fiche conseils sur le nourrissage

Placer des nichoirs pour les oiseaux

Un autre besoin vital : il leur faudra également trouver des abris sûrs pour la nuit, pour installer leur nid ou tout simplement pour échapper à un prédateur. Des cavités naturelles comme celles que l’on trouve dans les murs de pierres non cimentées ou dans certains arbres se font rares. En compensation, vous pourrez aussi installer quelques nichoirs de différents modèles.

Outre la simple pose de nichoirs qui vous est expliquée dans notre fiche conseils à ce sujet, la suite de cette page vous donnera quelques idées d’aménagement pour rendre votre jardin plus accueillant pour les oiseaux.

Et pour tous ceux qui veulent aller plus loin

Pour tous ceux qui souhaitent ne pas en rester aux deux points précédents, voici quelques idées pour faire du jardin, un lieu où les oiseaux se sentiront chez eux !

  • Plantez des arbres et des arbustes à baies que vous ne taillerez pas (ou pas tous en même temps) afin de permettre la floraison et d’attirer les insectes. Plus il y aura d’insectes au jardin, plus le nombre d’oiseaux venant s’en nourrir sera important. Pour attirer les insectes, préférez les arbustes indigènes comme le bouleau, l'érable champêtre ou l'églantier.
    Ne tailler pas trop tôt votre haie. Ceci permettra aux fruits d’arriver à maturation pour que les oiseaux aient quelque chose à se mettre sous le bec en fin de saison. Les fruits du sorbier des oiseleurs (qui porte bien son nom) ou du sureau noir seront très appréciés. En tout cas, évitez de tailler entre avril et début juillet pour ne pas déranger les nichées !
    Quelques épineux dans la haie la rendront plus sûre. Les oiseaux pourront s’y abriter en cas de danger et seront plus confiants pour y construire leur nid. C’est le cas de l’aubépine, de l’églantier ou du prunellier.
    Pour en savoir plus, consultez notre page consacrée à la haie sauvage.

  • Une prairie fleurie, ce n’est pas simplement joli. Cela attire nombre d’insectes butineurs en été, et donc, c’est utile aux oiseaux insectivores.
    Pour en savoir plus sur la prairie fleurie, consultez notre page consacrée à ce sujet.

  • Les oiseaux ont besoin de s’abreuver et de se baigner, hiver comme été. Fournissez-leur donc de l’eau en toutes saisons dans un abreuvoir pas trop profond pour éviter les noyades (de l’eau pure, sans additifs évidemment). Si votre jardin le permet, vous pourrez y installer une mare naturelle avec une petite plage de galets en pente douce.
    Pour en savoir plus, consultez notre page consacrée à la mare naturelle.

  • Des plantes grimpantes constituent un abri intéressant et un site idéal pour construire un nid. Il y a l’incontournable lierre mais aussi la clématite des haies, le chèvrefeuille des bois, le houblon. Si elles fleurissent, elles attireront nombre d’insectes en fin de saison.
    Pour en savoir plus sur les plantes grimpantes, consultez nos fiches conseils.

  • Dans la mesure où cela ne constitue pas un risque, un arbre mort sur pied attirera les insectes et donc, les oiseaux insectivores. L’un ou l’autre pic viendra peut-être y creuser une cavité pour installer son nid.
    À défaut d’arbre mort, un tas de bois et de feuilles mortes fera très bien l’affaire : c’est un bijou au jardin. D’abord parce qu’il attire les insectes mangeurs de bois mort, mais aussi parce qu’il permet à certains oiseaux comme le troglodyte et le rouge-gorge de nicher.

  • Un compost en tas constitue un véritable self-service pour la gent ailée qui y trouvera nombre d'insectes venus décomposer la matière organique.
    Pour en savoir plus, consultez notre page consacrée au compostage.

  • Un coin gourmand avec quelques petits fruitiers comme le cassis, le groseillier rouge ou le framboisier fera le bonheur des oiseaux à condition de leur laisser libre accès aux précieux fruits.

  • Et puis, évidemment, bannissez les insecticides au jardin. Ce sont les oiseaux qui risquent d’en faire les frais. Il existe de nombreuses manières de réagir face aux maladies du jardin sans faire appel à l'armada des produits chimiques.
    Pour en savoir plus sur les alternatives aux pesticides, cliquez ici.

Depuis 1984, Natagora encourage les propriétaires de jardins à aménager tout ou partie de leur terrain en zone favorable à la faune et à la flore sauvages. Planter une haie d’espèces indigènes, installer un nichoir, faire place à une prairie fleurie…
Depuis 1991, l'opération "Nature au Jardin" bénéficie du soutien du Ministère de l'Environnement et de Bruxelles Environnement - IBGE en Région de Bruxelles-Capitale.


Réalisé grâce au soutien de