Comment puis-je faire la différence entre des œufs de tritons, de grenouilles et de crapauds ?

Les œufs de tritons sont pondus individuellement sur les feuilles de plantes immergées. Les œufs de grenouilles sont posés en masse dans une eau peu profonde, tandis que les œufs de crapauds sont posés en rubans, généralement enveloppés autour de plantes en eau plus profonde.

Comment puis-je savoir quelle espèce de triton j’ai trouvé ?

Vous trouverez une présentation de nos quatre espèces sur le site de notre GT Raînne.

J’ai des grenouilles bruyantes dans ma mare. S’agit-il de la grenouille taureau ?

Voici un lien vers une vidéo montrant une grenouille taureau en train de chanter : http://www.youtube.com/watch?v=M02_dnl9zCA
L'autre espèce "bruyante" présente chez nous est la grenouille rieuse, que l'on peut entendre ici :  http://www.youtube.com/watch?v=EfzEJq0XNqI
Les grenouilles vertes indigènes sont également assez bruyantes, mais un peu moins que les deux espèces mentionnées ci-dessus.

Quels sont ces insectes qui ressemblent à des guêpes et abeilles ?

Ce sont des syrphes, des espèces de mouches (Diptère) qui présentent un abdomen souvent de couleur noires et jaune qui les font ressembler de façon saisissante à des abeilles, des guêpes ou des bourdons. Mais contrairement à ces derniers, les syrphes n’ont pas de dard et ne peuvent donc piquer. On les voit souvent voltiger ou faire du vol stationnaire au-dessus des fleurs qu’ils butinent dans les jardins. En transportant du pollen de fleur en fleur, ils favorisent leur pollinisation.

En se faisant passer pour des abeilles, des guêpes ou des bourdons, les syrphes sont ainsi protégées car les prédateurs, comme les oiseaux, s’abstiennent le plus souvent de les capturer pour ne pas prendre le risque d’être piqué. Ce phénomène, appelé mimétisme, assure une protection aux syrphes.

Si vous faites bien attention, vous observerez que l’homme utilise les mêmes couleurs pour prévenir d’un danger : les panneaux d’avertissement rouges et jaunes, les voitures de pompier rouges, les feux de signalisation rouges et jaunes, etc.

Les larves ont une forme qui diffère selon les espèces : de type asticot, ovale, ou aquatiques avec l’extrémité postérieure prolongée par un long tube respiratoire ressemblant à une queue de rat. Selon les espèces, les larves vivent dans la végétation en décomposition ou sur les plantes, dans l’eau polluée, la charogne ou les excréments, ou dans les nids d’hyménoptères sociaux.

Plusieurs espèces de syrphes pondent des œufs sur les plantes de nos jardins, et lorsqu’on y regarde de plus près on observe qu’ils pondent souvent leurs œufs sur des plantes envahies de pucerons. La raison est simple, ils pondent sur le garde-manger des larves puisqu’elles se nourrissent de pucerons. Une larve peut en effet dévorer de 400 à 900 pucerons au cours de sa vie. Comme les coccinelles, ce sont donc des alliés dans la lutte biologique.

Un colibri dans mon jardin ? Est-ce possible ?

L’animal en question est un moro-sphinx : il s’agit bien d’un papillon et d’un oiseau-mouche malgré les apparences…

Migrateur, il nous vient du sud de la France lorsque la météo est favorable… Les sphinx sont en principe des papillons nocturnes, mais celui-ci butine pendant la journée.  Il adore les lavandes, les géraniums et les pétunia, ce qui fait qu’on peut l’observer dans des endroits surprenants. Plus d'informations sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Moro_sphinx...

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour prserver la biodiversit des habitats naturels en Wallonie et Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !

Newsletter de Natagora

Vous souhaitez recevoir notre newsletter ?

Se désinscrire de notre newsletter