Deux cigognes noires abattues : un summum d’imbécilité !

Bookmark and Share
Le 01 August 2014

Deux cigognes noires ont été retrouvées cette semaine à Crombach dans la commune de Saint-Vith, truffées de balles de plomb. La première était morte, la deuxième a dû être euthanasiée. Un comportement moyenâgeux pour des espèces protégées au niveau européen !

Triste nouvelle pour la biodiversité : deux oiseaux protégés au niveau européen et sous statut Natura 2000 viennent d’être abattus dans la commune de Saint Vith.

Dimanche passé, un cycliste aperçoit un oiseau blessé et en avertit un garde DNF, qui se rend sur place pour chercher l’animal, mais en vain. Voulant quitter les lieux, il est interpellé par un agriculteur qui lui signale avoir trouvé un individu mort sur un de ses terrains, à 900m d’où l’oiseau blessé était signalé. L’oiseau est perforé par une dizaine de balles de plomb. Lundi, les gardes du cantonnement de Saint Vith se rendent à nouveau sur place et retrouvent un deuxième individu blessé qu’ils amènent alors au Creaves (centre de revalidation) de Theux. Voyant qu’il est blessé par balle également et avec une aile cassée, le vétérinaire doit prendre la décision de l’euthanasier.

Natagora s’insurge contre ce comportement crapuleux et immature ! La cigogne noire est une espèce discrète qui ne compte pas beaucoup d’individus en Belgique. Ce superbe oiseau migrateur, aux mœurs farouches avait complètement disparu depuis la fin du 19ème siècle ! Il ne fait sa réapparition, d’abord fort timide, qu’au début des années 80. Son retour est dû à l’amélioration du climat de protection et au vieillissement de nos forêts. Majoritairement forestière, la cigogne noire se nourrit dans les zones humides et fonds de vallées. A ce titre, elle a bénéficié des vastes travaux de restauration de ses habitats en Ardenne, qui ont mobilisés des moyens considérables dans le cadre de programmes LIFE et Interreg. Aujourd’hui, on ne compte cependant toujours qu’une petite centaine de couples sur le territoire wallon.

Mais tandis que toute une région se mobilise pour un superbe animal représentant d’une nature sauvage, il est déplorable de voir que de sinistres individus puissent encore les abattre. Se nourrissant de grenouilles, insectes mais aussi poissons, il se peut qu’ils aient été abattus par un propriétaire d’étang, peu soucieux de la biodiversité et de la faune sauvage.

Une enquête est actuellement en cours pour trouver le coupable. Toute piste est bonne à mentionner au cantonnement DNF de Saint Vith (080/28.08.50). Les amendes et peines encourues sont loin d’être anecdotiques pour une espèce protégée comme la cigogne noire.

 

 

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour prserver la biodiversit des habitats naturels en Wallonie et Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !

Newsletter de Natagora

Vous souhaitez recevoir notre newsletter ?

Se désinscrire de notre newsletter