Bernissart

Conception et réalisation d’une scénographie monumentale pour la commune de Bernissart / Un marché public remporté pour Natagora.

 

Werner Moron (artiste) propose un parcours sous la forme d’une exploration qui renforce la liaison entre la place de Bernissart et le Musée de l’Iguanodon.

Le fil rouge est celui de l’empreinte archéologique, socio-culturelle et écologique. Quatre étapes jalonnent la scénographie dans laquelle les passants découvriront des oeuvres « en expansion » en écho à la théorie du «Big Bang » qui affirme que l’univers n’est pas statique mais bien en développement, en croissance. Ainsi, l’artiste et l’équipe d’animateurs qui l’accompagne vont créer des outils et développer des pédagogies qui permettront aux publics rencontrés d’être autonomes une fois le projet achevé. Ceux-ci pourront s’approprier les principes actifs de la création pour développer ultérieurement de nouveaux événements, renouveler les formes de l’oeuvre participative et, éventuellement, prolonger la démarche en d’autres lieux de la commune. Ce processus renforcera davantage encore une identité originale pour Bernissart. Par ailleurs, un autre intérêt de la participation des publics en amont de l’installation des oeuvres, c’est de permettre de prévenir de possibles dégradations par vandalisme.

 

Quatre étapes rythment le travail créatif :

1. Une première sculpture réalisée par l’artiste. Il s’agit d’un nid minéral dans lequel les visiteurs pourront apercevoir des oeufs géants qui s’illuminent à la tombée de la nuit.

2. Une fresque murale en acier Corten qui relate des éléments se référant à l’évolution du règne animal et végétal.

3. Une oeuvre participative, en écho au nid minéral. L’oeuvre évoluera avec le public afin de marquer les saisons et de proposer à chaque fois des événements dans l’espace public.

4. Les traces, l’empreinte archéologique : celles-ci se retrouveront sculptées dans la pierre, sur certaines parties du revêtement du sol (à la manière du petit poucet qui jalonnait son trajet de cailloux, de la place de Bernissart et jusqu’au musée, ces éléments seront inscrits dans le sol). On les relèvera aussi gravées dans les pierres du nid minéral, sous la forme de fossiles. Formellement, les traces réapparaitront sur la fresque, sur les supports de l’oeuvre participative et, enfin, une fois encore, au sol, sur le chemin qui mène au musée.

Natagora, association de protection de la nature, se mobilise pour prserver la biodiversit des habitats naturels en Wallonie et Bruxelles. Pour cela, nous avons besoin de votre soutien !

Newsletter de Natagora

Vous souhaitez recevoir notre newsletter ?

Se désinscrire de notre newsletter