Rognac

Photo de la réserve naturelle Rognac Signalitique réserve naturelle
1978
12.10
hectares

Rognac

Une forêt vierge de gestion

Le site de Rognac occupe un vallon encaissé en région liégeoise, essentiellement constitué d’un massif forestier de plus de 10 ha. Ici, les biotopes sont laissés à leur évolution naturelle. La forêt y a en effet un statut de réserve intégrale. Les consignes de gestion sont claires : on ne touche à rien !

Jeux de lumière

En lisière de la forêt, la strate herbacée est présente en permanence : lierre et luzule y poussent grâce à un apport de lumière transversal. Passé quelques mètres, cette strate ne s’exprime qu’à certaines périodes de l’année. À la fin de l’hiver, les arbres dénudés laissent passer la lumière et le sol se couvre de fleurs. Mais dès que les feuilles repoussent, c’est dans les cimes que la vie se déploie.

Forêt de vie...

Au milieu des bois, on perd vite ses repères : aucune trace de cette logique humaine d’alignement, de rentabilisation et de regroupement par espèce. Le taillis côtoie la futaie, les troncs pourrissent sur pied, les branches tombées parsèment le sol et les sentiers se perdent dans des bosquets de sureau. La forêt est vivante, et non plus parcelle à exploiter. Les plus vieux arbres ont connu les deux grandes guerres, l’indépendance de la Belgique, voire la Révolution française pour certains.

...et de ruisseaux

L’eau a aussi son importance sur le site. La Neuville, malheureusement polluée par les eaux usées des lotissements voisins, traverse la réserve. Peu de vie s’y plaît, hélas. Elle alimente un grand étang visité par les colverts, le héron et même le martin-pêcheur, bien que la pollution empêche sa présence permanente. La réserve compte aussi deux mares et une friche, où se cache notamment le lézard vivipare. Sur les pentes boisées coulent de mini-ruisselets, très purs quant à eux, où se reproduit la belle salamandre. Amatrice d’insectes, elle est gâtée à Rognac. En effet, les arbres morts grouillent de vie. Les branchent pourries constituent des refuges de choix pour les larves d’insectes et les champignons. Des fougères poussent dans de vieux troncs qui forment des jardinières naturelles. C’est la beauté de Rognac : dans cette forêt, il y a une vie après la vie…