Les milieux ouverts, liés à l'agriculture, s'appauvrissent à grande vitesse.
- 50% d'hirondelles
Depuis 1975, 50% des hirondelles ont disparu de nos campagnes. La diminution suit celle du nombre de fermes, dans lesquelles l’hirondelle rustique a l’habitude de construire son nid. À ce facteur s’ajoutent la disparition de nombreuses prairies et une perte de diversité des fleurs et insectes des prairies restantes.
Natagora s'engage à protéger
+ 500 hectares de milieux agricoles rares.
Mais, pour y arriver, nous avons besoin de vous.

- 70% de chauves-souris
Depuis 1950, 70% des chauves-souris ont disparu. Le petit rhinolophe accuse une diminution de 99,9% ! Il fait partie des espèces qui chassent en suivant les haies. Il a donc particulièrement souffert de la disparition de celles, nombreuses, qui bordaient jadis des parcelles agricoles plus petites.
Natagora s'engage à replanter
+ 10 kilomètres de haies.
Mais, pour y arriver, nous avons besoin de vous.

- 88% de moineaux friquets
Depuis 1975, le moineau friquet a perdu 88% de ses effectifs. La tendance est la même pour la majorité des autres oiseaux des prairies bocagères (bruant jaune, -1% chaque année depuis 1990 ; pie-grièche écorcheur, -20% depuis 1950...). Ils ont souffert de la disparition des éléments ponctuels ou linéaires du bocage (haies, arbres haute tige, mares, buissons d’épineux...).
Natagora s'engage à replanter
+ 5000 buissons d'épineux.
Mais, pour y arriver, nous avons besoin de vous.

- 99% de vergers haute tige
Depuis 1950, 99% des vergers haute tige ont disparu de nos campagnes, remplacés par des plantations industrielles de basses tiges, où les pulvérisations et la récolte sont facilités. Les vergers haute tige étaient le milieu de prédilection de la chouette chevêche, du rouge-queue à front blanc, de la huppe fasciée...
Natagora s'engage à replanter
+ 10 vergers haute tige.
Mais, pour y arriver, nous avons besoin de vous.

- 50% de mares
Depuis 1980, 50% des mares ont disparu de nos campagnes. Et la qualité écologique de celles qui restent n’est pas toujours optimale. Cela donne une idée de la diminution soufferte par les libellules, grenouilles et autres tritons. Le triton crêté, notre plus grande espèce (jusqu’à 18 cm de long), est particulièrement menacé.
Natagora s'engage à recréer
+ 75 mares.
Mais, pour y arriver, nous avons besoin de vous.

Life Prairies bocagères

En étroite collaboration avec le monde agricole, Natagora s'est lancée dans un vaste programme de restauration des prairies bocagères en Fagne-Famenne. Il s'agit de ces zones d'élevage délimitées par des haies, où mares et vergers sont les bienvenus. 150 hectares doivent être restaurés sur 7 ans.

Life Herbages

Ce projet est consacré aux prairies ouvertes lorraines, composées d'une grande diversité de milieux sensibles, souvent en voie de disparition. Nous allons agir sur 400 ha de terrains comprenant notamment des prairies humides ou des pelouses sur sable, mais également
des « crons », ces sources pétrifiantes qui ne manquent pas d'ébahir le promeneur.